La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin va bientôt fermer 03 84 94 58 52
logo Biocoop
Biocoop Luxeuil-les-Bains

Biocoop Luxeuil utilise Phénix

Biocoop Luxeuil utilise Phénix

À partir du 27/05/2021


Votre Biocoop Luxeuil-les-Bains poursuit son combat contre le gaspillage alimentaire avec l'application Phénix.


Désormais Biocoop Luxeuil-les-Bains est présent sur l'application Phénix et vous propose des paniers surprises à 6€ pour une valeur réelle de 10€, soit une réduction de 40% !!





Nous produisons plus que nous ne consommons, alors au moins, ne jetons plus ce qui est encore bon ! Car non, “en fin de vie” ne veut pas dire bon pour la poubelle. Faites-vous plaisir à petit prix : fruits et légumes, produits frais, épicerie... ce serait dommage de ne pas les sauver !

En savoir plus sur l'application Phénix et l'utiliser ? C'EST ICI !



Zéro déchet, le consommateur militant en première ligne


Co-fondateur de Phenix, une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire, Jean Moreau revient, pour Biocoop, sur le zéro déchet.

« Aujourd’hui, un tiers de la production alimentaire n’est jamais consommé. Le client, par ses choix, peut agir pour qu’aucun produit alimentaire ne finisse à la poubelle. Si chacun accepte d’acheter des produits moins frais avec une promotion ou non, c’est un pas dans la bonne direction. Il faut sortir de la phobie des dates de péremption, des produits moches, des fruits et légumes mal calibrés.



La lutte anti-gaspillage est une tendance de fond. Il y a quelques années, on pouvait penser que l’anti-gaspillage était une action réservée à une élite socio-économique. Que c’était une consommation d’agrément et non nécessaire. Les plus riches avaient les moyens d’acheter bio, en vrac des produits d’origine locale. C’est faux.


Chez Phoenix, nos utilisateurs sont en quête de pouvoir d’achat : ce sont des consommateurs aux revenus modestes, par exemple des femmes célibataires avec des enfants à charge. La quête de pouvoir d’achat et du gain d’économie va durer. Les banques alimentaires connaissent une hausse alimentaire de plus de 30, voire 40 %. Plus que jamais, notre mission a du sens et a un véritable impact sur la société civile.

On peut inverser le rapport de force entre les consommateurs et les marques. C’est aux consommateurs de décider ce qu’ils veulent voir dans leurs magasins. Ils doivent prendre conscience que la carte bleue est comme un bulletin de vote. S’ils arrêtent d’acheter des produits importés du Pérou, il n’y en aura plus dans les rayons. C’est au consommateur de prendre la main sur sa consommation et de faire les bons choix. »

Retour